CAISSE-SOLIDARITE-22-02-10.pdf

Grève DGAC : Mise en place d’une caisse de solidarité entre tous les personnels
Le 22 février 2010

Nous avons annoncé la semaine dernière la création d’une caisse de solidarité pour mutualiser les pertes de salaires entre tous les agents solidaires du mouvement social appelé par l’intersyndicale (grève du 23 au 26 février). Tous ceux qui ne peuvent pas participer pleinement à la grève pour diverses raisons (congés sur cette période, cycles de travail, fonctions d’autorité, astreintes, retraite) pourront aider leur collègue dans le conflit en cours. Afin de donner des moyens d’action solidaires entre tous les agents de la DGAC, et d’aider notamment les personnels en horaires administratifs, l’intersyndicale a décidé de mettre en œuvre une caisse de solidarité nationale pour tous les agents de la DGAC en grève.

Les principes de fonctionnement de cette caisse seront les suivants : – Une gestion transparente assurée par un représentant de chaque syndicat de l’intersyndicale, – Un appel à contribution à destination de tous les agents de la DGAC : chacun donne ce qu’il veut mais le principe est de verser un ou plusieurs trentièmes de son salaire. – Un reversement vers les personnels grévistes indépendamment de leur affiliation ou non à un syndicat, sur présentation d’un justificatif des jours de grève effectués, – Une liquidation totale des fonds collectés par reversement d’un remboursement partiel aux agents grévistes, après justificatif des jours de grève décomptés que l’agent se procurera auprès de son administration.

Vous pouvez contribuer et aider vos collègues en envoyant vos 30èmes correspondant aux jours de grève que vous ne pouvez pas faire ! L’intersyndicale vous invite à faire passer vos chèques à l’ordre de « Unité DGAC » à vos sections locales (de l’un des syndicats dont les logos sont présents sur ce papier) qui centraliseront vers l’intersyndicale. En cas d’absence de section locale sur votre site, vous pouvez envoyer directement votre contribution à : « Intersyndicale DGAC – CRNA SO – Avenue de Beaudésert, 33692 Mérignac Cedex ».

CAISSE-SOLIDARITE-22-02-10.pdf

AG-INTERSYNDICALES-FEVRIER-2010.pdf

Avenir de la DGAC Pourquoi se mobiliser ?

Mobilisation des 13 et 14 janvier : rappels
Les AG de janvier et le préavis de grève demandaient :
Le retrait du projet d’EPA. La mise en œuvre du FABEC sur un modèle coopératif. Une véritable négociation sur les recrutements 2010-2011. L’ouverture d’un volet social.

AG-INTERSYNDICALES-FEVRIER-2010.pdf

COM-INTERSYNDICALE-17-02-2010.pdf

Pour notre avenir et celui de la DGAC, Tous en grève les quatre jours, du 23 au 26 février 2010 !
Les syndicats SNICAC-CGC, USAC-CGT, SNNA-FO, SNPACM-FO et UNSA-IESSA représentant la majorité des personnels de la DGAC, réunis en intersyndicale appellent les personnels à la grève du mardi 23 février matin au vendredi 26 février, en incluant la nuit aval jusqu’au samedi matin. L’intersyndicale dénonce le démantèlement annoncé de la DGAC et les graves menaces que cela fait peser sur les statuts des personnels, conséquence de la décision du ministère de créer un organisme unique de la navigation aérienne pour le FABEC. L’intersyndicale dénonce également la forte réduction des effectifs prévue pour 2010 et 2011 imposée par la RGPP dans une logique purement comptable. Malgré la forte mobilisation des 13 et 14 janvier 2010, le ministère poursuit dans cette politique en faveur de la fusion des prestataires de services avec la collaboration d’organisations syndicales minoritaires. C’est un déni de démocratie inacceptable par les personnels. L’intersyndicale rappelle ses exigences : ? Le maintien de la DGAC unie dans la Fonction publique de l’État en tant qu’administration centrale , ? La mise en œuvre du FABEC sur la base de coopérations renforcées sans fusion des services, comme cela se fait dans l’ensemble des autres projets de FAB en Europe , ? La révision à la hausse des recrutements prévus en 2010 et 2011 pour se préparer à la reprise du trafic aérien. Dans ce contexte de fusion, l’Intersyndicale est d’ores et déjà soutenue dans son action par d’autres syndicats européens membres de l’ETF qui défendent, comme elle, un modèle de coopération entre les différents prestataires de services. Face à l’attitude du Ministère et de l’administration, la mobilisation doit s’amplifier pour faire entendre la voix de la grande majorité des personnels de tous les services de la DGAC. De nombreuses assemblées générales sont actuellement organisées, venez y participer. Le 17 février 2010

COM-INTERSYNDICALE-17-02-2010.pdf