[seopress_breadcrumbs]

Evolution du corps

Beaucoup reste à faire pour valoriser le corps des TSEEAC. Le statut doit évoluer car il ne correspond plus à la réalité du corps aujourd’hui.

Carrière

En effet, depuis 2014, les qualifications statutaires, faisant l’atypisme du corps TSEEAC, ne garantissent plus l’avancement à 100 % des agents promouvables. Cela génère une liste d’attente importante, malgré́ la stabilisation des taux pro/pro du protocole 2016-2019. L’accès à la seconde qualification est plus tardif, induisant une perte financière importante, retardant ainsi la possibilité́ d’accéder aux emplois fonctionnels RTAC, CTAC et CSTAC.

C’est pourquoi, lors des prochaines négociations protocolaires, le SNNA-FO défendra la proposition suivante de modification en profondeur du statut qui concernera l’ensemble des TSEEAC :

Comparaison entre les grilles actuelles et le projet du SNNA-FO

En détail :

    • Les grades de classe normale et principale doivent être fusionnés (grade dit normal).
    • Le grade de classe exceptionnelle deviendra le second grade (grade dit principal) avec l’indice terminal équivalent à l’indice terminal RTAC.
    • Le grade de divisionnaire doit être créé avec l’indice terminal du CTAC, soit l’indice terminal de la catégorie A des autres corps techniques de la DGAC.

Ce nouveau statut reste dans la catégorie B pour les deux premiers grades. Le troisième grade proposé (TSEEAC divisionnaire, grade à accès fonctionnel) s’inscrit dans la catégorie A.

Le RTAC et le CTAC doivent rester des emplois fonctionnels permettant d’atteindre leur indice terminal respectif de manière accélérée. Le CTAC doit quant à lui permettre d’intégrer le grade de divisionnaire avec la conservation de l’indice correspondant dans le grade de divisionnaire.
Par ailleurs, l’accès à l’examen de la seconde qualification doit être possible dès 6 ans de détention de la première qualification ou à la nomination dans le grade de principal.

Ainsi, la première qualification permettra d’accéder au grade de classe principale. La seconde qualification permettra d’accéder au grade de divisionnaire et aux emplois à recouvrement.

 

Enfin, chaque agent doit pouvoir valoriser l’expérience acquise quel que soit le poste tenu. Le déroulement de carrière devra se faire suivant 3 parts fonctions successives : débutantconfirméexpert. Toutes les fonctions ne bénéficiant pas de cette progression, le SNNA-FO s’attachera à en harmoniser l’application.

Attractivité

Afin de pallier le déficit chronique de personnel dans certains services, le SNNA-FO portera une véritable réflexion quant à l’attractivité des sites. Que ce soit pour des raisons de coût de la vie, des raisons géographiques ou d’attractivité de métiers, de nombreux sites sont en sous effectifs. Il existe plusieurs leviers qui doivent permettre d’y remédier. Le SNNA-FO fera des propositions (primes d’attractivités, évolution des métiers et parcours de carrière, etc.).

Mobilité

Le SNNA-FO défend le principe d’une mobilité fonctionnelle et géographique avec une politique transparente d’affectation des ressources permettant de véritables choix tout au long de la carrière.

Afin de ne pas pénaliser les agents lors de leur 1ere affectation, le SNNA FO défend une mobilité à 3 ans pour tous.

Retraite

Enfin, le SNNA-FO défend la création d’un mécanisme d’allocation temporaire de complément retraite avec création d’un fonds spécifique garanti par l’Etat. Cela permettra d’amortir la forte perte de traitement lors du passage au régime de retraite.